Travaux Rénovation

Cet automne, les ménages bénéficieront d’une prime du gouvernement sur les travaux de rénovation des bâtiments dans le cadre de la relance de l’économie. On assiste ainsi à un élargissement des conditions d’éligibilité du dispositif MaPrimeRénov, lancé en janvier dernier.

MaPrimeRénov : Une mise à jour intéressante pour les particuliers

MaPrimeRénov nouvelle version, c’est environs 2 milliards d’euros qui sont destinés à la rénovation de bâtiments pour particuliers et 4 milliards pour les bâtiments publics. Les petites et moyennes entreprises bénéficieront, elles aussi, de 200 millions d’euros et 400 millions d’euros seront consacrés aux logements sociaux.

L’objectif premier de ce projet est non seulement d’apporter un soutien au secteur immobilier, mais aussi de permettre une réduction de la consommation énergétique ainsi que celle de l’empreinte carbone des Français. Pour cela, le projet sera désormais disponible pour tous les propriétaires bailleurs ou occupant sans aucune condition. Une enveloppe de 7 milliards d’euros a donc été mobilisée pour ce plan de relance économique. Les ménages pourront accéder à ces primes dès le 1er janvier 2021.

Les principaux bénéficiaires seront ceux qui en auront le plus besoin. La prime sera octroyée en fonction des revenus et bien sûr en fonction des travaux effectués. Le gouvernement vise une rénovation globale et plus économique en ce qui concerne l’énergie. Dans ce cadre, 1000 conseillers ont été répartis sur tout le territoire pour répondre aux différentes préoccupations des bénéficiaires souhaitant connaître le montant de leurs primes.

Vous pouvez également envisager un prêt travaux avec un taux très réduit et avantageux. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence entre les différentes banques de votre département.

Une double rentabilité des travaux

Les travaux s’appliqueront particulièrement à l’isolation thermique. Ils sont beaucoup plus rentables en ce qui concerne le confort et l’économie d’énergie. En effet, l’isolation de la toiture permet de réduire de 20 à 30 % les pertes de chaleur et l’isolation des murs fait économiser 20 à 25 % d’énergie.

De plus, un changement des fenêtres traditionnelles par un double vitrage ferait économiser 10 à 15 % d’énergies thermiques et améliorerait par la même occasion l’isolation phonique. Pour finir les systèmes de chauffages les moins consommateurs d’énergies comme les chaudières à condensation, les poêles à bois ou à granulés pourront être conservé.

Un financement multiple

En prélude au plan de relance MaPrimeRénov, d’autres projets de financements sur les travaux de rénovation prévus pour le 1er octobre 2020 seront disponibles. Il est donc possible de cumuler plusieurs aides notamment ceux concernant les certificats d’énergies et les aides octroyées par certaines collectivités locales et l’écoprêt.