tennis

Le tennis sera l’un des derniers sports à reprendre du service après que le monde se soit remis de la pandémie de coronavirus, a déclaré mercredi l’ancien numéro un mondial Andy Murray.

La saison de tennis est suspendue depuis le mois de mars et cette interruption se poursuivra au moins jusqu’à la mi-juillet, bouleversant le calendrier et privant les joueurs de bas niveau, qui dépendent uniquement des gains des tournois, de la possibilité de gagner leur vie.

« J’imagine que le tennis serait l’un des derniers sports à revenir à la normale, car il est évident que vous avez des joueurs, des entraîneurs et des équipes venant du monde entier dans une même zone », a déclaré M. Murray à CNN.

Le joueur de 32 ans, qui s’est remis d’une opération de la hanche l’année dernière pour remporter le titre à Anvers en octobre, visait un retour sur le circuit à l’Open de Miami en mars après avoir terminé sa rééducation suite à une autre blessure à la hanche.

« Je serais surpris s’ils reprenaient le sport en septembre », a-t-il ajouté.

L’Open de France a été déplacé du 20 septembre au 4 octobre par rapport à son traditionnel début en mai, tandis que les championnats de Wimbledon, qui devaient commencer fin juin, ont été annulés.

Les organisateurs de l’U.S. Open ont déclaré la semaine dernière que jouer le Grand Chelem sur surface dure sans supporters est une possibilité mais très peu probable.

« Il faut avoir l’impression que le monde entier fonctionne à nouveau normalement et voyage normalement avant que le tennis ne reprenne surtout les grandes compétitions », a ajouté M. Murray.